Durant le confinement de nombreuses dégradations ont été commises de nuit à St Ouen-du-Tilleul :
incendie d’une des poubelles de la Résidence St Jacques, déplacement d’objets divers « empruntés » aux locataires de la même résidence, abattage d’une
quinzaine de poteaux communaux, le tout disposé au niveau du Rond-Point en travers de la route, sans aucun éclairage !

La gendarmerie est d’ailleurs sur la piste de jeunes garçons habitant la commune.

 

En dépit de ces graves incivilités et des difficultés engendrées par l’État d’Urgence Sanitaire, la municipalité s’est efforcée de faire avancer quelques chantiers.

                                     

Rue Victor HUGO, sur la parcelle communale, Laurent Lefebvre, agent technique a construit et installé une table, des bancs et un bac à fleurs pour agrémenter ce nouveau lieu de détente.

Grâce à une subvention de l’Agence de l’Eau, des aménagements pour une meilleure circulation piétonnière dans le cimetière, en particulier pour les personnes à mobilité réduite, ont été entrepris. En plus de l’allée centrale, les deux allées transversales sont désormais goudronnées ainsi qu’un emplacement « parking personnes handicapées » à l’entrée. Six plans légèrement inclinés vont encore être réalisés afin de faciliter l’accès aux passages entre les sépultures.

Du côté des ateliers techniques municipaux, le projet est bien avancé puisque, à ce jour, les architectes ont été identifiés et les entreprises retenues (12 lots). L’épidémie de coronavirus a engendré cependant quelques retards et quelques frais supplémentaires dus aux nouvelles contraintes de travail. Une réunion récente a permis de relancer le chantier et d’envisager un nouveau planning des travaux qui commenceront très prochainement.

justo ut ut mi, Aenean dolor. commodo