Madame, Monsieur,

Chacune, chacun a pu le constater, la façade d’ardoises du pignon de l’école élémentaire qui surplombe l’entrée de la cour de récréation est en très mauvais état.
Elle l’est même très régulièrement.

La première des deux photos qui figurent sur cette page a été prise au mois de février de cette année. On constate immédiatement qu’il manque des ardoises et qu’un certain nombre a déjà été remplacé précédemment.
La seconde photo a été prise il y a quelques jours. Il saute aux yeux qu’il manque des ardoises supplémentaires et que la hauteur à laquelle il en manque a augmenté.

J’ai naturellement fait retirer les débris et consolider ce qui aurait pu présenter un danger potentiel.Ces ardoises ne seront pas remplacées. Elles ne le seront pas parce que toutes, sans exception, aujourd’hui ou hier, ont été cassées volontairement. Volontairement et régulièrement. Pour ne pas dire méthodiquement.

Lorsque les travaux d’isolation thermique par l’extérieur de ce bâtiment seront entrepris le pignon sera, lui aussi, réhabilité et les ardoises seront supprimées.

Depuis le début du mandat, mais surtout ces deux dernières années, l’entreprise de couverture qui assure les réparations est intervenue en moyenne deux fois par an. Dix factures inutiles payées avec l’argent public. L’argent des contribuables.

Ces dégâts ne sont pas occasionnés par les simples jeux de ballon pratiqués régulièrement par des adolescents à cet endroit. On n’envoie pas le ballon si haut avec si peu de recul. Bien qu’il y ait déjà eu des carreaux de cassés...

Une surveillance permanente des lieux n’est pas possible. De ce fait personne n’a encore été pris en flagrant délit.
Il va sans dire que le jour où cela se produira,car cela se produira, la mairie emploiera tous les moyens licites en son pouvoir pour obtenir réparation de ces personnes ou de leurs tuteurs légaux s’ils sont mineurs ; ce qui est assez probable.

Très cordialement.
Le maire
Jean Aubourg