Les cérémonies commémoratives de la libération de notre commune par les forces Canadiennes ont eu lieu le 29 août dernier.
J’ai souhaité qu’elles se déroulent, non pas dans le cadre de la stricte reconstitution historique, mais dans celui du souvenir, du respect et du remerciement.
Sentiments naturels à l’égard de ces treize jeunes hommes qui, en réalité, ne se sont pas sacrifiés une fois, mais, en entrant dans l’histoire, se sont sacrifiés pour toujours avec l’héroïsme qui fut le leur et qui le restera.
Eux, ainsi que tous leurs frères d’armes, arrivés du delà de l’océan, et qui sont morts, un jour d’été, au mois d’août, chez nous. Pour nous.
J’ai fait part au Représentant du Gouvernement Canadien qui nous faisait l’honneur d’être présent, de ce souvenir très vif qui se maintient dans le Roumois en général et à Saint-Ouen en particulier.

Jean Aubourg
Maire