Le choix d’une cantine scolaire dans une commune est une volonté de service à la population. Cela représente un investissement en personnel et un coût financier. A St-Ouen-du-Tilleul, bien se restaurer est un principe acquis depuis de nombreuses années, avec les recommandations du GERMCN, la supervision des menus par une diététicienne et les enfants ont tous les jours un repas varié.

La cantine est aussi un lieu de détente. La pause méridienne est un moment de coupure pendant lequel les enfants apprennent la vie en communauté, à bien se tenir à table, à goûter tous les aliments, à ne pas gaspiller, à s’écouter les uns les autres, à se respecter et respecter le personnel.

La charte, mise en route en début 2015, a aidé à rendre équitables les remarques et les sanctions qui n’ont été ni trop sévères, ni trop nombreuses.

Les enfants encadrés par du personnel compétent et bienveillant ont eu quelques repas à thème (Noël, le Printemps et l’Eté) qui ont permis de dévoiler des trésors d’ingéniosité à petits prix. Le personnel de cuisine a fabriqué les décors en pâte à mâcher, a soigné la présentation des repas, nappes, serviettes et a aussi créé l’ambiance.

Certains enfants ont participé en groupe à la décoration de leur table. Des merveilles de dessins ont été faits et des idées très originales ont émergé. Ces jours-là, c’est la fête. On se permet même de danser et certains de nos enfants ont appris le madison, persuadés que c’est à la cantine de St-Ouen que cela a été inventé…

Ils ont surtout spontanément su dire MERCI le dernier jour d’école et cela nous a toutes touchées.