ECOLE : PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE

ECOLE : PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE

A COMPTER DU 1ER SEPTEMBRE 2020

LE PORT DU MASQUE EST

OBLIGATOIRE DANS UN RAYON DE

50 MÈTRES AUTOUR DE L’ÉCOLE POUR

LES PERSONNES DE PLUS DE 11 ANS.

 

Arrêté préfectoral D3/SIDPC/20112 (26.08.2020)

 

Déconfinement – école – cantine

Déconfinement – école – cantine

 

Madame, Monsieur,

Par décision gouvernementale, les dispositions liées au déconfinement vont autoriser, le 12 mai prochain, la réouverture des écoles maternelles et primaires.

La reprise de la scolarité représente, dans un certain nombre de cas, une nécessité, familiale, sociale ou professionnelle. Dans ce sens, bien que circonspect à l’égard des garanties apportées par les dispositions proposées dans le Protocole Sanitaire officiel de l’Education Nationale, je ne m’opposerai pas à cette mesure d’ouverture.

Cependant, pour des raisons d’organisation générale qui tiennent à la fois au faible nombre prévisible d’enfants présents, à l’absence légale de plusieurs agents territoriaux, aux difficultés de mise en œuvre de conditions efficaces de protections individuelles, ou générales, dans le cadre du Restaurant Scolaire, je vous fais part de mon intention de ne pas ouvrir la cantine au cours de la période incluse entre le 12 mai et les grandes vacances.

De ce fait, les agents ainsi rendus disponibles seront affectés à l’important travail d’entretien sanitaire indispensable aux deux écoles, plusieurs fois par jour.

Le choix retenu, pour les enfants, du déjeuner sur place avec un panier repas familial est conforme aux solutions préconisées par le Gouvernement.

C’est, dans cette situation très complexe de restauration collective, la solution qui offrira le plus de garanties quant à la sécurité des enfants et du personnel.

Restez très prudents.

Cordialement.

Le Maire

Jean Aubourg

 

 

Loi EGALIM

Loi EGALIM

Loi Egalim, dispositions concernant la restauration scolaire (Extrait)

L’obligation de proposer un menu végétarien une fois par semaine.

Au plus tard le 2 novembre 2019, soit un an après la promulgation de la loi, et pour une durée de deux ans, les gestionnaires, publics ou privés, des services de restauration collective scolaire sont tenus de proposer au moins une fois par semaine un menu végétarien. L’expérimentation fera l’objet d’une évaluation dont les résultats seront transmis six mois avant son terme.

 

Lorem felis nunc facilisis Sed Curabitur dictum elit. velit, leo.