Covid-19 – Vaccination (informations de la Préfecture)

Un dispositif de vaccination a été mis à disposition de la population, depuis le 18 janvier 2021 et comporte : – 7 centres de vaccinations en structures hospitalières. – 4 centres communaux ; ces centres ont été mis en place en raison de leur proximité avec un centre hospitalier. Modalité de prise de rendez-vous pour la vaccination des personnes de plus de 75 ans : La liste des centres de vaccinations est accessible à partir du 14 janvier sur Internet : sante.fr Pour faciliter la prise de rendez-vous, une plateforme d’accueil téléphonique centralisée est accessible dès du 14 janvier au numéro suivant : 02 79 46 11 56 (de 8h à 18h – 7 jours/7) La prise de rendez-vous est également possible à partir de la plateforme doctolib.fr Seules les personnes entrant dans les catégories éligibles peuvent se faire vacciner. 27 – EURE
Les colis de Noël

Les colis de Noël

Cette année encore le CCAS de St-Ouen-du-Tilleul a remis aux anciens de la commune, âgés de 75 ans et plus, le devenu traditionnel colis de Noël.
À la Résidence St Jacques, la distribution a eu lieu le jeudi 17 décembre dans l’après-midi, par petits groupes de 3 dans la salle du foyer.
À la mairie les colis ont été remis en 4 demi-journées (vendredi 18 et samedi 19 décembre), sur le parking de la mairie. De petits groupes étaient convoqués, afin de respecter au mieux les gestes barrières et de ne pas exposer nos aînés à une éventuelle contamination.
Presque tous les « paniers garnis » ont rejoint les foyers de nos anciens. Les quelques colis non distribués ont été confiés au secours catholique.

                   

C’est toujours avec le même grand plaisir que nous avons honoré, pour la nouvelle année, la doyenne de notre commune, Madame Bernadette ALLAIN, née au mois de mars 1923.
Madame ALLAIN a conservé toute sa vigueur intellectuelle, sa gentillesse et son sens de la répartie. Le Conseil Municipal lui présente ses meilleurs vœux pour 2021.

Les vœux du maire

Les vœux du maire

 

 

 

 

Madame, Monsieur,

 

Dès les premiers jours du mois de janvier, chaque année pour les vœux du Conseil Municipal, nous nous réunissons à la salle des fêtes où nous vous retrouvons avec toujours le même plaisir.

Les circonstances actuelles, hélas, ne nous permettrons pas, au moins pour 2021, de renouveler ce moment convivial ; nous devrons nous contenter de souhaits sur papier ou bien dématérialisés.

L’année a été difficile pour toutes et tous. Dans un certain nombre de cas elle a même été dramatique en raison du virus et de ses conséquences physiques.

D’une manière plus générale nous devons nous plier à de nouvelles règles de vie, sociales, physiques, avec ce que cela peut entraîner d’inconvénients relationnels ou de frustrations affectives.

Je pense naturellement aux familles dont les membres sont éloignés les uns des autres, aux aînés et à la fragilité de certaines ou de certains, aux enfants qui, en dépit de leurs facultés réelles d’adaptation, sont perturbés dans leur quotidien familial ou scolaire et que l’on doit protéger. Aux commerçants et à leurs difficultés, à ceux dont l’emploi devient précaire. A nous toutes et tous, soucieux, préoccupés, parfois anxieux devant cette situation sans horizon immédiat.

La plupart des grands projets dont je vous ai parlé il y a un an ont pris du retard. Ils se développent beaucoup plus lentement que prévu eu égard aux perturbations sanitaires.

Les travaux du carrefour de l’Etoile, de l’atelier municipal ou bien du cabinet médical devraient être en cours de réalisation, ils ne commenceront que cette année.

Il en est de même de la dernière tranche d’enfouissement des réseaux de la rue des Canadiens qui ne se déroulera, si tout va bien, que fin janvier. Ce qui repoussera d’autant l’aménagement urbain de ces lieux.

Si les conditions le permettent, dans un délai que je ne mesure pas encore, nous nous rassemblerons, enfin, pour un moment festif afin de discuter plus en détails de toutes ces choses et d’autres à venir.

Avant de conclure ces quelques mots, je tiens à remercier l’ensembles du personnel municipal pour les efforts, parfois peu visibles mais réels, fournis depuis le début de l’épidémie.

Dans une commune, ce qui permet de conserver une coordination, ce qui permet de maintenir l’efficacité d’une mairie, ce qui permet de répondre aux différents besoins des administrés, péri-scolairement, administrativement ou de toute autre manière, se nomme l’esprit de responsabilité, ou bien encore le sens du devoir.

C’est ce dont ont fait preuve et continuent à le faire les femmes et les hommes, agents territoriaux, qui travaillent pour la commune, qui travaillent pour nous toutes et pour nous tous.

Qu’il me soit également permis de remercier ici les élus, conseillères et conseillers municipaux, pour l’enthousiasme qui est le leur en dépit des évènements que nous connaissons.

Je vous souhaite les meilleures choses possibles pour l’année 2021. Pour vous et pour tous ceux qui vous sont proches.

A bientôt.

Très cordialement.

 

Le Maire

Jean AUBOURG

 

11 novembre 2020 – Le devoir de mémoire

11 novembre 2020 – Le devoir de mémoire

 

                     

A l’occasion de la commémoration du 11 novembre dernier, la municipalité a inauguré une plaque du souvenir rappelant
le sacrifice de deux aviateurs français : Le pilote, le sergent-chef Gérard de Monts de Savasse, et le mitrailleur, le
sergent Gaston Cuillé, tombés le 5 juin 1940 en combat aérien sur notre commune, au lieudit ‘’les Déserts’’ à bord de
leur bimoteur Potez 63/11 du groupe de reconnaissance GR 1/36.
En mission de reconnaissance sur Evreux, Rouen et le Havre, l’appareil est attaqué par plusieurs
chasseurs allemands entre Rouen et les Andelys. L’avion mis en flamme viendra s’écraser sur
notre commune.
La commémoration Initialement prévue le 5 juin 2020, a été reportée au 11 novembre en
raison de la situation sanitaire de notre pays. Le devoir de mémoire pour ces deux aviateurs
morts pour notre liberté ne s’imposait-t-il pas pour notre commune, même 80 ans après ?
Cette simple plaque, maintenant ajoutée au pied du monument aux morts marquera à jamais
pour nous, le souvenir de ces deux aviateurs morts pour la France et pour notre liberté.
Ce fait de guerre fait partie intégrante de l’histoire de Saint-Ouen-du-tilleul, comme en
attestent les archives de la commune et les dossiers militaires de ces deux aviateurs.
Je remercie Jean Aubourg d’avoir pris en compte ma demande et d’avoir été le premier maire
de la commune à effacer ces 80 ans d’oubli, pour le devoir de mémoire.
Le 25.11.20
Martial Pain

Le mot du maire

Le mot du maire

Madame, Monsieur,

 

Nous voici à nouveau à proximité de cette période traditionnelle qui, ordinairement, symbolise si bien les fêtes familiales ou les réunions d’amis.
Cette année, les choses seront différentes. Nous le savons déjà.
Cependant, la situation actuelle, bien que largement affectée par la menace diffuse de la Covid 19, ne doit pas nous faire rompre avec nos indispensables
comportements sociaux ou familiaux coutumiers.
Dans cet esprit de rassemblements tant espérés, les conditions quelquefois compliquées que certaines ou certains connaissent, doivent plus que jamais nous
inciter au respect rigoureux de comportements adaptés afin de pouvoir nous réunir sans prendre de risques.
Ce n’est pas simplement une précaution, c’est le devoir de chacune et chacun à l’égard de tous.
Alors, que puis-je vous souhaiter ?
Eh bien tout simplement, en mon nom, au nom de mes collègues élus de très bonnes fêtes de fin d’année. Dans ce contexte plus ou moins difficile, je veux émettre le souhait réel du meilleur Noël possible à toutes et à tous, ainés, parents, enfants.
C’est, de ma part, un vœux sincère adressé sans distinction à l’ensemble de la population audoenienne.
Je vous retrouverai avec plaisir l’année prochaine.

Très cordialement

Le Maire
Jean Aubourg