A la demande de Monsieur le maire, l’équipe de la cantine a participé à l’opération « arrêtons le gâchis alimentaire » initiée par le SDOMODE en octobre dernier, en partenariat avec l’ADEME. Un comité de pilotage, dirigé par Françoise PAIN a été formé avec le personnel de restauration, le personnel encadrant et des parents d’élèves élus.
Du 23 au 27 janvier 2017, nous avons effectué une semaine de pesées sur 3 catégories : les quantités préparées, les aliments non servis (laissés dans les plats sur table), les aliments laissés dans les assiettes. Cela sur 5 classes d’aliments: pain, entrée, viande (ou poisson, œufs), légumes (et féculents) et desserts. Les enfants, nous ont vus faire les pesées et afin de ne pas les influencer sur leur consommation, nous leur avons dit que nous évaluions les différents déchets.
A la fin de la semaine, nous avons expliqué que les pesées nous montraient que tout n’était pas consommé. Les enfants en ont déduit que cela était du gaspillage. Je leur ai demandé de participer au comité. Les volontaires ont mis leur nom au tableau. Dix enfants se sont inscrits, ils ont chacun exposé devant leur camarade leur motivation. 2 enfants, 1 garçon de CM2 et 1 fille de CE2 ont été retenus.
Le mardi 7 mars, lors d’une réunion, le SDOMODE a donné les résultats de plusieurs sites participants. Le bilan est déjà très bon pour nous. A Saint-Ouen-du-tilleul, nous effectuons une cuisine sur place, les plats sont préparés par nos agents de restauration. Nous avons en moyenne 33g de GA par repas, par enfant, là où la moyenne régionale, pour les cuisines sur place, se situe à 65g. Le but national à atteindre serait de 10g.

Pour le SDOMODE il faut que les normes du GERMCN changent, en fait moins préparer pour moins gaspiller. Les grammages vont diminuer. Que ce soit une cuisine sur place ou une cuisine centrale qui fournit les repas en liaison froide, une remise en question des quantités préparées sera à faire.
Le comité a pour mission de définir les actions à mener pour réduire encore ce gaspillage qui a un cout pour la collectivité. Il ne s’agit pas que de faire des économies mais surtout de manger sainement avec plus de produits de saison et locaux bio et gouteux. Il faut étudier encore plus la qualité des aliments achetés, les quantités préparées, les présentations, inciter les enfants à finir leur assiette. La lutte contre le gaspillage c’est aussi bien manger, le respect du travail effectué et la notion du prix payé.

SDOMODE : Syndicat des Ordures Ménagères de l’Ouest du Département de l’Eure
ADEME : Agence de l’Environnement et la Maîtrise d’Energie
GA : gaspillage alimentaire
GERMCN : Groupement d’Etudes de Marché en Restauration Collective et de Nutrition

Françoise PAIN
Adjointe au maire, chargée des affaires scolaires et responsable de la cantine scolaire