GROUPE SCOLAIRE JULES RENARD – Rallye Maths IREM.

Pour accéder à la finale, les élèves ont participé aux épreuves de qualifications, le lundi 13 mars, en classe. Ce jour-là, il fallait résoudre 8 problèmes en 55 minutes. Les réponses devaient être envoyées le soir même par voie postale. […] Le vendredi 19 mai, la classe de CM1/CM2 s’est donc rendue à l’UFR Sciences et Technique à St Etienne du Rouvray pour participer à cette finale.

L’arrivée sur les lieux était très impressionnante pour beaucoup d’entre eux qui découvraient des halls immenses, « une salle de classe » hors du commun…et un rallye maths CM2/6è. Au début très timides […], ils se sont vite pris au jeu des problèmes énoncés sur fond de musique « rock » qui était le thème de cette année.

Les épreuves ont duré 1h30 et ont été suivies de jeux mathématiques mis à disposition dans l’attente des résultats. Les élèves de Mme Vandeville ont fini vainqueurs de la finale du rallye Maths IREM !!! Les enfants et leur enseignante étaient très fiers de leur réussite : seule classe de l’Eure, qui plus est, composée de CM1 et de CM2.

Ils sont rentrés à la maison, riches d’une expérience hors du commun, avec un trophée pour la classe, des petits cadeaux pour chacun et sans aucun doute, des souvenirs plein la tête….

Texte original de Mme Vandeville sur le site « rubrique école »

28ème tournoi du FAR

Le beau temps était au rendez-vous pour ce 28ème tournoi du FAR.

Cette année 86 équipes ont participé au tournoi qui se déroulait pour la première fois sur 3 jours.

Samedi 3 juin, les compétitions étaient consacrées à la catégorie U15, qui a vu en finale la victoire de l’Oison face au FC Epégard Le Neubourg chez les garçons, et la victoire du District face Thiberville chez les filles.

Le dimanche 4 juin, La Bouille venait à bout de Caudebec au cours de la séance de tirs au but dans la catégorie U13.

Lundi 5 juin, c’était au tour du FC ROUEN de remporter la victoire face au CO de Cléon.

Parallèlement à ces compétitions, une animation sportive permettait aux U6-U7 et aux U8-U9 de s’exprimer joyeusement sur un plateau qui leur était réservé.

L’événement se terminait dimanche par la remise des trophées vers 16h.

 

S.A.E.U

Afin d’améliorer le réseau d’assainissement vieillissant, le Syndicat d’Assainissement de Bosc-Roger et St-Ouen-du-Tilleul a démarré d’importants travaux de rénovation sur notre commune

.

VOIR DIAPORAMA S.A.E.U. DANS INFOS LOCALES

Véhicules électriques

Le SIEGE a récemment installé dans notre commune, près de la résidence St Jacques une borne de recharge pour les véhicules électriques.

La sécurité routière dans la commune

Afin d’améliorer encore la sécurité, de nouveaux travaux ont été entrepris en différents endroits de la commune.

Au stade, des balises ont été installées de part et d’autre du virage qui a été matérialisé par une ligne de dissuasion au sol.

Sur la D313, au niveau du garage Renault, les îlots centraux ont été remis en état, afin de faciliter leur entretien et d’améliorer la visibilité des conducteurs.

Des panneaux d’entrée de ville, rue des Bruyères et rue du Mont Coquet, rappellent désormais aux conducteurs la vitesse limitée à 50 km/h.

Un « STOP » a également été installé rue du Mont Coquet à l’intersection de la rue des Écameaux, dans laquelle des coussins berlinois ont été posés pour ralentir les véhicules.

La commune coupe l’éclairage la nuit

Afin de présenter aux habitants de St-Ouen du-Tilleul les avantages  de l’extinction de l’éclairage la nuit, Jean AUBOURG, Maire, et son Conseil Municipal, avaient organisé, en partenariat avec l’Agence Locale de l’Energie et du Climat de l’Eure représentée par Marie Atinault, une réunion publique le 4 avril dernier, dans la salle des fêtes.

La municipalité avait déjà engagé une réflexion sur ce sujet pour des raisons environnementales mais surtout économiques. La commune a en effet besoin d’argent, et les dotations de l’État diminuant, la maîtrise des dépenses revêt une importance capitale.

La municipalité a finalement choisi de couper la lumière entre 23h et 5h à partir du mois de juin.

« Un bilan sera fait en fin d’année, rien n’est irréversible mais il faut comprendre que cette mesure devrait permettre d’économiser entre 9000 et 10000 € par an, » concluait Jean Aubourg.

Concernant les inquiétudes de certains quant à la sécurité, le lieutenant Fossé, commandant de la communauté de brigades de Routot déclarait que la majorité des cambriolages n’était pas commise la nuit. Messieurs José Moréno et Didier Papavoine, tous deux élus, affirmaient qu’il n’y avait aucune augmentation des délits et qu’il y avait même une baisse des nuisances sonores et des dégradations depuis l’extinction nocturne dans leurs communes respectives.